Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/5/d757490780/htdocs/clickandbuilds/HarryPotter42/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2858

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/5/d757490780/htdocs/clickandbuilds/HarryPotter42/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2862

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/5/d757490780/htdocs/clickandbuilds/HarryPotter42/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3708
Qui est JK Rowling ? - Harry Potter 42

Qui est JK Rowling ?

harrypotter42.fr - Rowling

Voici quelques informations concernant JK Rowling, la célèbre écrivaine de la saga Harry Potter.

Tout d’abord JK Rowling est née le 31 juillet 1965, elle est donc née le même jour que son héros (Harry étant né le 31 juillet aussi).
En 1990 elle fait un voyage à bord d’un train et c’est pendant ce voyage qu’elle a l’idée d’écrire Harry Potter, certain personnages sont inspirés de gens de son entourage. Ensuite une fois l’histoire et les personnages trouvés, elle commence à écrire le premier tome qui sera publié en 1997. Mais cela n’a pas été aussi simple et Rowling n’a pas réussi du premier coup et a du l’envoyé à plusieurs éditeur et c’est finalement le patron de la maison d’édition Bloomsbury Publishing qui a décidé de le publier. Les autres éditeurs le regrette beaucoup aujourd’hui :  »
Je me rappelle le jour où je l’ai lu… Il n’y avait personne au bureau. J’ai trouvé une enveloppe sur mon bureau. La lettre d’introduction venait d’un agent dont je n’avais jamais entendu parler. Un Anglais. Il disait que le manuscrit était « le prochain grand roman pour enfants, un Bonsoir, lune (Margaret Wise Brown) pour les préadolescents. » Ca m’a fait rire. Mon père, qui était aussi éditeur avant de se tourner vers la taxidermie, avait refusé Bonsoir, lune et nous en riions souvent ensemble.
J’ai lu les premiers chapitres de cet auto-proclamé manuscrit et, franchement, j’ai trouvé que c’était des imbécillités. En février, ou peut-être en mars de l’année suivante, j’ai reçu un appel de J.K. Rowling elle-même. Elle me demandait si j’avais pu lire son livre. Je suis toujours gêné quand des auteurs débutants m’appellent. La plupart sont des gens tristes, seuls et sans revenus. 
J’ai dit que j’avais beaucoup aimé son travail, mais qu’il ne correspondait pas à nos besoins du moment – l’excuse habituelle. Il y a eu un blanc, j’ai pensé qu’on avait été coupé quand je l’ai entendu rire. « Mr. Wortham, m’a-t-elle dit, je vous appelais par simple courtoisie en fait, pour vous dire que j’ai vendu le livre, à Scholastic, pour… » Et là, ça a coupé. Où peut-être que j’ai zappé, je ne me rappelle plus. 
Un jour, à midi, j’ai entendu notre directeur parler du succès du livre de Rowling. Donc j’ai dit, en riant, que j’avais eu une occasion de l’acheter. 
Comment se fait-il que je me rappelle cette longue pause ? « Chef ? » ai-je demandé, bien que je ne sache toujours pas pourquoi, puisque personne ne l’appelait comme ça. « Tu as quoi ? » m’a-t-il dit, sa voix une peu tremblante. « Est-ce que je peux te parler dans mon bureau ? » « 

Commentez

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité